Lorsqu’il s’agit de définir des tendances pour le futur, on ne peut être totalement objectif et complet. En tant que consultant SEO, chacun a ses préférences et aura tendance à mettre certains points de l’expertise plus en avant que d’autres.

Il existe plusieurs tendances de fond en SEO, qui impacteront les pratiques des experts en référencement naturel. La bonne nouvelle c’est que le SEO va devenir de plus en plus important sur le long terme. Les nouveaux changements envisagés par Google renforçant l’effet « puissance de feu » du contenu long et qualitatif. On vous en dit plus sur les tendances SEO dans cet article, afin que vous puissiez anticiper les changements à venir et planifier vos stratégies en ayant un coup d’avance !

Tendance 1 – MUM : une révolution ?

Google a annoncé le 18 mai 2021 la naissance de son nouvel algorithme, joliment nommé « MUM », pour Multitask Unified Model. C’est une intelligence artificielle contextuelle censée être mille fois plus puissante que son prédécesseur. Son objectif principal est de répondre plus efficacement à des questions complexes en demandant moins de recherches à l’internaute. Il a pour objectif de mieux comprendre le lien entre les mots-clés utilisés dans les requêtes et l’intention de l’internaute. Permettant ainsi de fluidifier et d’accélérer les réponses aux requêtes des utilisateurs.

Qu’est-ce qui change avec MUM ?

MUM, une révolution pour le SEO ?

Google donne l’exemple d’une personne souhaitant organiser une expédition en tapant « j’ai déjà randonné sur le mont Adams, comment me préparer différemment pour le mont Fuji ». Jusqu’à maintenant il aurait fallu 8 recherches pour trouver une réponse (comparaisons climat, altitude, équipement nécessaire, etc.). Le nouvel algorithme permettrait de répondre au tout en une seule question.

Une autre nouveauté est qu’il travaille dans 75 langues différentes. Cela lui permet de mieux cerner le contexte de l’information recherchée et de traduire automatiquement la réponse à la requête. Peu importe, si celle-ci se trouve sur une page dans une autre langue.

L’autre aspect est l’inclusion de plus en plus poussée des recherches à l’aide d’images. Très pratique quand on a du mal à formuler sa question et surtout très rapide pour arriver au résultat. Mettons que vous souhaitez réparer la chaîne de votre vélo sans regarder toute la vidéo d’un tutoriel, Google saura vous amener directement à la partie qui vous intéresse. Appétissant sur le papier.

Quelles conséquences sur la structuration du contenu ?

Ces changements auront un impact direct sur la façon d’optimiser les pages pour performer en termes de référencement naturel. Il est important de prêter attention aux points sur lesquels le nouvel algorithme serait particulièrement regardant. Il ne s’agit de rien de révolutionnaire mais principalement des points sur lesquels il faudra être encore plus vigilant à l’avenir. Des aspects parfois négligés par manque de temps ou de ressources :

  • Utiliser et ajouter des images pour illustrer les textes : si le contenu s’y prête, il sera utile d’agrémenter ses textes d’images d’illustration. Elles doivent être optimisées avec des noms de fichiers images qui correspondent au contenu, des descriptions alt précises, etc…
  • Ajouter des sous titres aux vidéos : afin d’aider les robots à les comprendre et ainsi mieux les référencer

L’autre point important est de bien comprendre et considérer le changement qu’on observe chez Google. Le moteur de recherche confirme qu’il est devenu une machine à réponses pour les utilisateurs. Il faut créer du contenu à même d’y répondre. Cela met encore une fois en exergue l’importance du contenu de qualité, MUM laissant de côté ce qu’il juge « non-qualitatif ». L’annonce de ce changement n’est en soi pas nouveau mais ses effets seront à surveiller dans les mois qui viennent.

Tendance 2 – Contenu rédactionnel : le contenu long est favorisé

Le contenu long sera de plus en plus favorisé par Google

Le contenu qualitatif a toujours été important. Le temps du « keyword stuffing » est révolu depuis bien longtemps. Cependant, il était encore possible de bien figurer dans la SERP avec des textes de blog plus courts (300-400 mots). Avec l’apparition du nouvel algorithme MUM (mentionné ci-dessus), et déjà bien avant son avènement, Google favorise le contenu long et de qualité. Pour que votre article ou même votre page catégorie figure en haut dans les résultats du moteur de recherche, il faut désormais tabler sur la rédaction d’au moins 1000-1500 mots. Il n’est pas pour autant question de rédiger du contenu long pour le principe. Il doit faire sens, être structuré et cohérent.

Un contenu plus étoffé pour répondre au nouveau Google

Google s’étant transformé en machine à réponses, le contenu doit y être adapté. Il faut prendre en compte les questions des utilisateurs et les anticiper. Des outils tels que People Also Ask permettent de voir les requêtes des internautes sur des mots-clés ou des thématiques. C’est un bon point de départ pour structurer ses articles ou son contenu. En allongeant son contenu, il est plus aisé de traiter de thématiques sous plusieurs angles et ainsi de toucher une audience plus large. Le fait de répondre à plusieurs requêtes ou questions dans un même texte permet d’attirer des personnes depuis des points de départ distincts. On élargit le champ sémantique de son contenu et ainsi les possibilités en termes d’audience.

Il est toujours utile de rassembler du contenu sur des thématiques proches dans ce qu’on appelle un « cocon sémantique » avec des pages renvoyant les unes vers les autres. Cette organisation permet de donner encore plus de force aux pages. On transfère le « link juice », un peu de l’autorité des pages, à celles vers lesquelles les liens sont dirigés.

Google a annoncé le lancement d’une fonction « choses à savoir » dans son outil Search. Une façon d’encore mieux anticiper les besoins des internautes qui se limiteraient à des mots-clés courte traine dans leurs recherches. Les pages disposant de contenu adapté, type FAQ, un article structuré en plusieurs étapes (type article de blog « comment faire… »), partiront avec un avantage. Le contenu contenant des mots-clés longue traîne aura les faveurs de Google.

Tendance 3 – La synergie SEO/SEA vous ne négligerez point

L’intelligence artificielle et le « machine learning » vont prendre une place de plus en plus importante en termes de référencement naturel. Il est indispensable d’anticiper ses effets pour l’avenir.

L’automatisation du SEA rajoute de l’importance au SEO

Une bonne synergie SEO/SEA est cruciale pour obtenir une stratégie digitale efficace

Dans les deux ou trois années qui viennent, le SEA va avoir tendance à accroître son automatisation et à se reposer (encore plus) sur l’intelligence artificielle. Il est intéressant de noter qu’il est déjà possible, grâce aux Dynamic Search Ads, de laisser Google créer de publicités quasiment par lui-même. Il suffit d’indiquer l’audience visée, le budget et Google effectue le travail. Le moteur de recherche se base sur ce qu’il comprend de la page pour générer les publicités. C’est là que l’importance du SEO prend tout son sens. Si la page est optimisée, il sera facile à Google de créer du contenu adapté et pertinent. La publicité correspondra à ce qui est vendu ou proposé sur la « landing page ». Les pages non-optimisées ne pourront pas être aussi facilement utilisées pour créer de la publicité et demanderont plus de travail.

La synergie SEO/SEA est déjà une réalité

Au-delà de ce seul aspect, le SEA est déjà un outil important pour le SEO. Il a l’avantage de donner des résultats rapides et d’avoir du même coup un retour express sur l’efficacité (ou pas) de certains mots-clés. Une fois les mots-clés pertinents repérés ils peuvent être utilisées sur les pages du site. De cette façon, l’internaute retrouve un univers sémantique proche de celui qui l’a amené sur la page. Cela a un effet non seulement sur le taux de conversion éventuel mais aussi sur le Quality Score. Si les mots-clés utilisés en SEO et SEA sont proches, Google aura tendance à améliorer le Quality Score du site et donc par extension l’Ad Rank. Sur le long terme, cela peut permettre de mieux se positionner et de réduire le CPC (Cost-per-Click). Google favorisant les sites bénéficiant d’un Quality Score élevé. Un atout non-négligeable, surtout lorsque l’on veut se positionner en SEA avec un petit budget.

Tendance 4 – Outils de génération automatique de contenu : ils auront leur place au soleil

Les outils d’automatisation dans la création de contenu tendent à prendre une place de plus en plus importante dans les stratégies SEO. Une tendance qui ne risque pas de se démentir à l’avenir. L’intelligence artificielle permet, déjà, d’obtenir des résultats intéressants sur plusieurs aspects du référencement naturel, à condition d’en optimiser l’usage.

La « content automation » pour faciliter l’écriture

Les outils de génération automatique de contenu vont devenir plus efficaces et plus utiles à l’avenir

Les plateformes offrant des services en automatisation de contenu permettent, par exemple, de faciliter la recherche de mots-clés. Elles proposent des suggestions pour la création de contenu sur la base d’une thématique ou d’une page web. Elles offrent aussi une aide pour identifier les mots-clés intéressants selon la thématique globale d’un site ou d’une section de celui-ci.

Certaines plateformes permettent aussi de générer du contenu directement, avec des résultats plus ou moins probants. Elles se basent sur les mots-clés que vous leur aurez donnés et généreront du contenu à partir de leur base de données. La qualité est à prendre avec des pincettes mais peut parfois permettre de gagner du temps.

D’autres permettent d’optimiser le maillage interne de votre site en identifiant les pages ayant la meilleure autorité sur votre site. Il est ensuite aisé de connecter le nouveau contenu à ces pages antérieures pour bénéficier de leur aura.

Les outils pour l’optimisation du contenu

D’autres outils se proposent d’effectuer la relecture de vos textes ou de signaler aux rédacteurs si le contenu est bien rédigé. Tant sur le plan grammatical (tel que Grammarly) mais aussi en termes de compatibilité pour le SEO (SEMRush par exemple).

L’outil « SEO Writing Assistant » de SEMrush se propose de donner un score global à votre contenu en se basant sur :

  • L’originalité du contenu, comparé aux sites et URL se positionnant au mieux sur les mots-clés cibles de votre texte
  • La facilité de lecture, c’est-à-dire la répétition des mots, la taille des paragraphes ou la longueur des phrases et la longueur globale de votre texte
  • Le ton employé
  • Le score SEO du texte, c’est-à-dire la qualité des liens que vous aurez inclus dans votre texte, la pertinence des mots-clés ou des variations de mots-clés utilisés par rapport aux recherches effectuées par les internautes sur le sujet

Un outil intéressant à utiliser pour les marketeurs. L’outil offre en plus des recommandations en termes de thématiques ou de mots-clés à inclure pour augmenter et optimiser la pertinence de votre texte. La section relative au ton employé n’est malheureusement disponible qu’en anglais pour le moment mais le reste est déjà une base de travail utile.

Ces outils sont à utiliser avec prudence mais peuvent permettre de gagner du temps si bien optimisés et monitorés par les équipes marketing. Ils permettent de faciliter la création de contenu en faisant gagner du temps sur la rédaction en elle-même. L’avantage principal étant de donner du temps aux experts en marketing de se focaliser sur l’optimisation SEO du contenu.

Tendance 5 – E-commerce : Google met la gomme avec le Shopping Graph

Il est sans conteste l’un des grands gagnants de la crise du Covid-19. Il s’agit bien sûr du développement du e-commerce, qui a parfois été l’unique option de certains internautes pour acheter des produits électroniques ou autres. Mais il n’a pas bénéficié qu’à Amazon.

Google place ses pions dans le e-commerce

L’outil Shopping de Google ne jouissait jusqu’il y a peu que de peu de crédit. Il existe depuis longtemps mais n’a jamais été aussi populaire et utilisé qu’Amazon, loin de là. Le lancement de Shopping Graph a été annoncé par Google en mai. Cet outil a été intégré directement à l’outil Search de Google et c’est ainsi qu’il fait remonter des pages produits directement liées via les recherches des internautes. Aidé par une IA, il va référencer de lui-même les pages produits des sites de e-commerce. Les commerçants disposent aussi de la possibilité de mettre leurs produits en ligne sur le « Merchant Center », comme c’était déjà le cas.

Le Shopping Graph de Google pourrait devenir un outil intéressant pour le e-commerceL’autre avantage de cet outil est qu’il montre les produits disponibles, les commentaires et notes des utilisateurs et comprend les informations sur le produit. Il utilise la base de données de l’inventaire, mises à jour par les revendeurs ou les marques.

La plateforme a par ailleurs annoncé avoir conclu un accord avec Shopify, à la suite duquel elle a annoncé une hausse de 70% de son catalogue de produits. Cela s’est aussi traduit par une augmentation de 80% des commerçants et boutiques proposant leurs produits sur la plateforme. Ces produits sont désormais accessibles depuis le Google Search, YouTube, Google Images et les autres outils du moteur de recherche. Une grande visibilité dont peut rêver n’importe quelle boutique.

Tendances SEO : l’importance de préparer sa boutique en ligne pour l’avenir

D’autres nouveautés ont été annoncées par Google, qui risquent de chambouler l’écosystème du e-commerce. Il permet désormais à ses utilisateurs de connecter leurs programmes de fidélité à leur compte Gmail et ainsi de profiter des avantages afférents depuis l’écosystème Google directement. De même, sur mobile, il offre la possibilité aux internautes de retrouver les paniers d’achats délaissés ou non terminés. Google a donc pris le taureau de l’e-commerce par les cornes, il est indispensable de ne pas le sous-estimer dans sa stratégie digitale.

Historiquement, Google a toujours eu les faveurs des internautes pour effectuer des recherches sur des produits spécifiques (via le Search ou YouTube). Mais l’achat final s’effectuait sur Amazon ou autre. L’idée de Google est que toutes les étapes de la transaction se déroulent au sein de son écosystème.

Il est important pour les sites dépendants du e-commerce et vendant leurs produits en ligne de ne pas louper le coche. Il n’est pas dit que cette fonctionnalité prenne le pas sur Amazon mais il vaut mieux s’y préparer pour avoir un coup d’avance sur les concurrents. Ainsi, les descriptions « produits » et pages liés à ceux-ci doivent être optimisées au maximum afin d’être visible facilement par les internautes.

Convaincus par l’importance du SEO pour votre stratégie digitale en 2022 ?

Si cet article sur les tendances SEO vous a donné envie d’en savoir plus, vous pouvez contacter nos experts SEO. Ils seront à même de mettre sur pied une stratégie digitale qui s’accorde à vos besoins.

Nous sommes une des premières agences en stratégie de référencement naturel en Belgique. Nos consultants peuvent vous accompagner dans votre développement digital.

Ils nous font confiance