Le premier trimestre 2018 est bouclé. Le moment idéal pour réévaluer quelques tendances Marketing Digital que nous avions pressenties pour 2018. Car si tout le monde est prompt à lancer des hypothèses, encore faut il les vérifier. Alors, avions-nous vu juste ?

Nous avions annoncé un ralentissement de Twitter

Et nous n’étions pas les seuls dans le monde du marketing digital à croire en cette tendance. Pourtant, les chiffres du premier trimestre sont plutôt rassurants.

Le petit oiseau bleu a clairement su tirer son épingle du jeu. La longueur des tweets revue à la hausse (de 140 à 280 caractères), de belles améliorations au niveau du gestionnaire de campagnes et une très belle intégration du format vidéo ont clairement redynamisé la plateforme. Pour preuve, l’action Twitter a grimpé de quelques 13% garantissant, de par ce fait, un retour de 16% (au lieu des 12% annoncés) à leurs heureux détenteurs . Et ce n’est pas tout, puisque le chiffre d’affaire de Twitter s’élève, pour le premier trimestre, à USD 655 millions soit 47 millions de plus que ce qui avait été pressenti. Nous terminerons cet état des lieux de Twitter par un rapide coup d’œil sur le nombre mensuel d’utilisateurs (les fameux « MAU » pour « Monthly Active Users ») qui est en nette hausse puisqu’il atteint les 336 millions (contre 335 millions attendus).

Et si le scandale Facebook y était pour quelque chose ?

Comme l’a souligné Amid Faljaoui dans sa chronique économique du 27 avril : « Le scandale Facebook. Mais de quel scandale parlez-vous ? ». Certes, Marc Zuckerberg n’a pas ébloui lors de son audition face au sénat mais qu’à cela ne tienne puisque tous les chiffres du géant de Menlo Park sont en hausse (CA + 49% et bénéfice net +69%). Quelques 185 millions d’européens se rendent quotidiennement sur le premier réseau social du monde et ce n’est pas l’affaire « Cambridge Analytica » qui viendra freiner sa course.

Ce qui semble avoir davantage marqué l’opinion, outre les questions des sénateurs, c’est la mention «ne pas dire que nous faisons déjà ce que le RGPD demande » photographiée dès le premier jour de l’audition du fondateur de Facebook.

Facebook ne sera pas prêt pour le RGPD.

Nous n’avions rien prédit en ce qui concerne le RGPD

Il n’est pas toujours facile de faire des pronostics. Nous avions volontairement écarté ce sujet délicat de notre ligne éditorial. Cela ne veut pas dire que nous ne nous y sommes pas intéressés. Les derniers échanges que nous avons eus avec des experts du domaine sont, par ailleurs, assez peu élogieux. La CNIL en France a annoncé que ses contrôles ne seraient probablement pas aussi strictes qu’initialement annoncé. Il en est de même en Belgique puisque la Commission de la Protection de la Vie Privée a laissé entendre qu’elle ne serait tout bonnement pas prête pour le 25 mai (c’est du moins ce que suggère cet article de l’écho). Une petite parenthèse pour clôturer ce paragraphe : tant Facebook que LinkedIn auraient déjà rapatrié leurs données aux Etats-Unis dans l’optique d’éluder certaines problématiques induites par la fameuse réglementation (point évoqué lors du dernier eCommerce Summit).

Qu’en est-il de la vidéo ?

Sur cette tendance, nous ne nous étions pas trompés ! La vidéo continue sa merveilleuse ascension et le nombre de « Live » est effectivement en constante augmentation. Une vidéo qui se veut de plus en plus mobile ce qui semble normal puisqu’en janvier 2018, les français passaient 37 minutes de leur temps par jour devant un ordinateur contre 39 minutes sur un appareil mobile. YouTube reste d’ailleurs le « Brand Support » préféré de nos amis d’outre-quiévrain avec plus de 50 millions d’heures passées sur la plateforme pour le mois de janvier uniquement (source Médiamétrie). Elle est suivie par Facebook avec un peu moins de 25 millions d’heures. Viennent ensuite AlloCine, France Info et le groupe France Télévisions. A noter que suite à des modification de son « Player », Dailymotion n’a pas été repris dans le dernier classement dressé par Médiamétrie.

L’indécise voix

Difficile de dire si nous avions vu juste ou pas en ce qui concerne la voix. Bien entendu, le sujet est sur toutes les lèvres et tout le monde y va de sa petite hypothèse. Clairement, l’engouement du public est présent. En témoignent d’ailleurs les deux graphiques tirés de Google Trends que nous vous présentons ci-dessous. Ces derniers mettent en lumière :

  1. l’adoption de cette nouvelle technologie;
  2. que la Belgique est un marché plus disputé que l’hexagone où « Google Home » semble être le roi.

Ce phénomène s’explique peut-être par le fait qu’Alexa ne parle pas encore le français. En effet, la version francophone de l’assistant d’Amazon semble encore éprouver quelques difficultés à maîtriser la langue de Voltaire. Initialement annoncée pour mi-avril, Alexa devrait finalement être disponible en France à partir du 23 mai. A voir si le public lui en tiendra rigueur.

Le Belgique reste indécise en matière de haut-parleur intelligent.
L’hexagone semble avoir déjà fait son choix : Google Home est le haut-parleur intelligent choisi par les français.

Reste que la révolution « Vocal Search » est en marche et elle est certainement l’une des tendances marketing digital à ne pas sous-estimer. Les prévisions restent d’ailleurs optimistes puisque des études spécialisées sur les marchés innovants annoncent que les ventes de haut-parleurs intelligents pourraient être multipliées par 6 au cours des trois prochaines années. Et puis n’oublions pas l’arrivée de grands noms tels que Samsung dans la cours des « Virtual Assistants ». Avec « Bixby », Samsung veut révolutionner la manière dont les consommateurs interagissent avec les appareils du quotidien (concept de « Family Hub ») et le géant coréen semble en bonne position pour y parvenir.

Sans oublier ces tendances Marketing Digital sur lesquelles nous faisons momentanément l’impasse

Car il n’était pas possible de tout aborder dans un seul article. Nous pensons notamment :

  • aux nouveaux formats de campagnes sur Instagram et Snapchat
  • aux améliorations de la console « Google AdWords »
  • au déploiement de la nouvelle « Search Console »
  • l’évolution des modèles d’attribution
  • à l’intégration de flux de comparaison externes dans « Google Shopping » (loi antitrust oblige comme l’explique ce bel article de « Search Engine Land » – attention uniquement en anglais)
  • ou encore à l’augmentation constante du nombre de « Bots »

Bref, autant de sujets captivants que nous aborderons dans de prochains articles.

N’hésitez dès lors pas à nous suivre pour être tenus informés des nouveautés en matière de Marketing Digital ! Nos experts se feront une joie de partager avec vous le fruit de leur veille. Votre question ne peut pas attendre ? Prenez contact avec notre équipe.

Ils nous font confiance

Universem : tirez le meilleur parti de vos données marketing

Nous avons bien reçu votre demande. Vous recevrez prochainement notre Newsletter.

Nous n'avons pas pu valider votre demande. Merci de réessayer.

Universem utilisera vos données pour vous faire parvenir sa Newsletter. En vous inscrivant, vous adhérez à notre politique de protection de la vie privée.