Très soucieux des évolutions comportementales, Google cherche continuellement à s’adapter au mieux aux nouvelles habitudes de ses utilisateurs. Afin de répondre le plus efficacement à ses besoins, il procède régulièrement à diverses mises à jour de son moteur de recherche. Dernier changement en date ? Le passage à un index Mobile First. Celui-ci prend en compte la version mobile de votre site dans ses critères d’indexation. Dans un tel contexte, comment améliorer votre positionnement SEO ?

Choisir une solution mobile adaptée

Pour être en phase avec le critère mobile first de Google, il vous faut inévitable un site compatible aux appareils mobiles (smartphones et tablettes). Pour cela, 3 solutions sont possibles :

  1. Un site responsive: cette technique permet d’adapter l’affichage de votre site à la largeur de l’écran, quel qu’il soit, tout en conservant la même URL. Cette solution, recommandée par Google, est généralement la plus optimale en termes de SEO car elle évite les éventuelles pertes d’
  2. Le dynamic serving: cette méthode consiste à conserver le design et l’URL d’origine de votre site, comme pour le responsive, mais en différenciant le code source selon le type d’appareil (mobile ou desktop). Le but est, alors, d’alléger le code source de la version mobile.
  3. Un site mobile dédié (m.dot): il s’agit de mettre en place deux sites distincts, l’un pour le mobile, l’autre pour ordinateur. Cette solution nécessite beaucoup de travail (deux sites distincts à créer, à gérer et à optimiser) et une attention particulière aux possibles pertes d’information (version mobile souvent moins complète).

Optimiser son contenu mobile

La version mobile de votre site doit contenir du contenu de haute qualité, optimisé pour le SEO. Cela concerne aussi bien les textes, que les images ou les vidéos. Ce critère est d’autant plus important pour les sites qui ont choisi l’option d’un site mobile dédié (m.dot). En effet, en retirant du contenu de votre site, vous réduisez vos chances de bien vous positionner, particulièrement sur la longue traîne.

L’optimisation du contenu de vos méta données (principalement, balises title et meta description) est également importante. Celui-ci doit être équivalent et présent sur les deux versions de votre site web.

Ajouter des données structurées

Intégrer des données structurées à vos contenus est devenu primordial avec l’index mobile first, notamment pour apparaître dans les rich answers (encadrés donnant directement la réponse dans les moteurs de recherche). Veillez à ce que celles-ci soient bien présentes sur les deux versions de votre site web.

Vérifier l’indexabilité du site mobile

La version mobile de votre site aura beau être bien optimisée, elle ne pourra pas performer dans le google mobile si elle ne peut pas être perçue par les moteurs de recherche. Pour cela, vérifiez qu’il ne reste pas de règles dans votre fichier robots.txt qui bloqueraient le crawl de googlebot ni des balises no index sur certaines pages à indexer.

Penser d’abord à l’utilisateur

L’utilisateur reste la cible principale de votre site web. Il est donc indispensable qu’il puisse facilement en lire le contenu et y naviguer lorsqu’il est sur son smartphone ou sa tablette. Pour cela, prêtez une attention toute particulière à son ergonomie :

  • Taille de la police: le texte doit rester lisible sur des plus petits écrans
  • Taille des boutons et espace: on doit pouvoir facilement cliquer sur les différents boutons, sans risquer des erreurs de manipulation
  • Problèmes daffichage: la taille du contenu doit être adapté à l’écran
  • Publicités et interstitiels: ils ne doivent pas être trop intrusif et impacter la navigation sur le site

Vous pouvez vous faire une idée de l’expérience de vos utilisateurs sur votre site mobile grâce à vos données Google Analytics (taux de rebond, temps passé sur une page, nombre de pages vues…).

Accélérer le chargement de la page

Déjà importante pour la version desktop d’un site web, la vitesse de chargement de vos pages l’est d’autant plus pour le mobile first index. En moyenne, on estime que 53% des internautes quittent un site mobile qui se charge en plus de 3 secondes. De plus, Google vient de confirmer que la vitesse était l’un des critères influençant le positionnement : https://webmaster-fr.googleblog.com/2018/01/vitesse-chargement-pages-critere-positionnement.html

Pour les sites en m.dot : rester cohérent

Si vous avez décidé d’opter pour un site mobile dédié (m.dot), veillez à rester cohérent tout au long du codage. Par exemple, pour toutes les balises contenant un lien « href », les pages mobiles doivent lier vers d’autres URL mobiles tandis que les pages desktop doivent lier vers les URL desktop.

Vous souhaitez gagner en performance dans l’index mobile first de Google ? Demandez nos conseils pour améliorer le référencement SEO de votre site mobile.

Ils nous font confiance