Comme chaque année, une partie de la team SEO d’Universem était présente à la SMX Paris. Cette édition a été, comme toujours, riche en conférences, et en informations sur les évolutions du SEO ! Grâce, notamment, à une conférence de John Mueller, webmaster et trends analyste chez Google, qui nous a parlé des nouveautés prévues en 2020 par la société de Mountain View !

John Mueller presentation at SMX Paris 2019

L’ algorithme BERT

BERT et le traitement automatique du langage naturel

Si vous suivez l’actualité SEO, vous avez vraisemblablement entendu parler d’une des plus grosse évolution de l’algorithme Google depuis ces dernières années. Ce dernier utilise « désormais » dans son moteur de recherche : BERT, ou Bidirectionnal Encoder Representations from Transformers, est une technique de traitement automatique du langage naturel mêlée à du machine learning.

Pour résumer grossièrement, les avancées des chercheurs de Google AI languages, appliquées aux moteurs de recherches, permettent d’encore mieux comprendre l’intention de recherche et son contexte. Google comprendra donc encore mieux les requêtes plus longues et plus complexes.

BERT vient d’être lancé sur le web

Alors qu’à la SMX, John Mueller parlait d’un lancement qui ne se déroulerait pas avant 6 mois, Google a précisé, le 9 décembre, que la modification de l’algorithme était désormais online pour plus de 70 langues ! Comme à chaque modification d’algorithme, les responsables de trafic organique tremblent de crainte de voir leur trafic chuter drastiquement et de perdre une précieuse visibilité. Bonne nouvelle pour les plus inquiets, BERT ne changera pas entièrement la donne si vous produisez déjà du contenu de qualité. En revanche l’évolution influence déjà les données structurées et donc, la sacrosainte position 0 !

Que faire pour se préparer au grand méchant BERT ?

Travaillez vos stratégies de contenus et assurez-vous que vos landing pages sont optimisées sur les bons mots clés. Votre contenu doit être 100 % en accord avec l’intention d’utilisateur derrière la requête sur laquelle vous tentez de vous positionner. Autrement dit, rien ne sert de vouloir vendre sur une requête informationnelle et inversement. Comme l’explique si bien Google : « focus on the user and all else will follow ». Simple en pratique, mais loin d’être couramment appliqué !

Les critères de qualité EAT sont (toujours) cruciaux

Autre joli acronyme de la firme américaine, EAT signifie : « Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness ». Apparu dans les Search quality Guidelines de Google et présent de manière officielle dans l’algorithme depuis août 2018, cette notion est cruciale pour une bonne optimisation SEO ! Votre site doit se montrer en tant qu’expert dans son domaine et doit prouver qu’il est capable de transmettre les bonnes informations à l’internaute. Il doit donc se placer en tant qu’acteur visible et être reconnu et cité dans son domaine. Enfin, il doit être fiable et doit fournir des facteurs de réassurances clairs.

Ces trois points peuvent être travaillés de différentes manières comme, par exemple, le lancement d’une stratégie de contenu high-level pour obtenir naturellement des backlinks intéressants et donc augmenter son autorité dans un domaine ciblé. Ce n’est, bien sûr qu’un exemple parmi tant d’autres. Encore une fois EAT ne change pas fondamentalement votre manière de faire du SEO, mais recentre encore une fois l’importance de fournir un maximum de qualité à vos utilisateurs !

Les données structurées sont de plus importantes

Le web est composé d’énormément de texte. Pourtant, les moteurs de recherche, même avec les avancées récentes, n’ont qu’uneJohn Mueller presentation SMX Paris 2019 compréhension limitée de ce contenu et de son contexte. Intégrer des données structurées sur une page, c’est-à-dire des données normalisées selon un schéma prédéfini, permet à Google de mieux comprendre et classer le contenu de celle-ci et d’appréhender sa relation avec d’autres pages. Permettre à ce moteur de recherche de mieux comprendre une page, ne vous donnera pas, de facto, la meilleure position pour un maximum de mots-clés, mais vous assurera qu’elle est positionnée là où elle doit l’être.

En outre, l’addition de données structurées permet également d’afficher des fonctionnalités en plus dans les pages de recherche. Par exemple, le review snippet sous un produit qui peut augmenter le taux de clic d’une recherche pour les produits les plus appréciés, les résultats enrichis FAQ page où la présence de « produits » dans Google images grâce à un balisage pertinent !

En somme, si vous n’utilisez pas encore de données structurées, n’attendez plus et tentez au maximum de les intégrer dans vos différentes pages. Elles ne modifieront probablement pas profondément votre positionnement, mais agrémenteront peut-être certaines de vos positions avec des résultats enrichis ce qui a un effet non négligeable !

Ces trois points, très résumés, ne sont évidemment qu’une partie infime d’une bonne optimisation, mais elles sont très importantes pour tous ceux qui veulent rester à jour sur l’évolution du SEO qui ne cesse de se transformer !

Ils nous font confiance